Bulletin de la Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, Volume 24; Volume 1870

Front Cover
Société des sciences historiques et naturelles de l'Yonne, 1870

From inside the book

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 33 - Communication* et travaux. M. le Président donne lecture à la Société d'une lettre de M. Paul Berton, instituteur à Fleury , contenant des détails sur ce village et son église. La Société ne peut qu'encourager les instituteurs qui se livrent aux recherches de la nature de celles qu'a entreprises M. Berton et le remercie de sa communication. Il en est de même d'une notice sur une...
Page 127 - ... laissa en possession sans conteste de sa belle découverte et avec la gloire impérissable d'avoir attaché son nom à une des plus utiles conquêtes de la chirurgie. Bien plus Grafe. de Berlin, qu'on lui opposait, finit par lui rendre justice dans une circonstance solennelle, quelques années après. De tous les points de la France, de la Belgique et de la Suisse, on lui envoyait des malades pour les opérer et, à la fin de sa carrière, dans un ouvrage résumant sa pratique et publié après...
Page 6 - Société que la distribution des récompenses accordées aux Sociétés savantes des départements à la suite du concours de 1869, et la proclamation du prix de 3, 000 fr.
Page xiii - Revue des Sociétés Savantes des départements, publiée sous les auspices du Ministère de l'Instruction publique, des cultes et des beaux-arts, 5e série, t.
Page 146 - Se. hist. 10 église, où l'on voit, entr'autres choses, que c'étaient eux qui avaient le droit exclusif de louer les écus de bataille dans la cour de justice de l'archevêque. Ils fournissaient aussi, moyennant six deniers, la cuve destinée aux épreuves par l'eau. Un établissement de charité célèbre dans les annales sénonaises, le Popelin, asile destiné aux Lépreux, fut tout particulièrement l'objet de la sollicitude de l'archevêque Gui, qui en donna même la règle aux Lépreux de...
Page 106 - ... d'un service complet, fabriqué aux Capucins, sous la direction de Montenot, pour le compte du propriétaire M. Legueux-Cochois. Sa forme ovoïdale est gracieuse ; une branche, terminée par un fruit, couronne le couvercle. Mais ce qu'il ya ici de plus remarquable, c'est le décor, composé de petits paysages en camaïeu bleu, alternant' avec, des médaillons supportés par des amours et entourés de fruits et d'attributs polychromes. Dans chaque médaillon, les lettres LGC entrelacées, chiffre...
Page ix - MANCHE. . . CHERBOURG. Société des Sciences naturelles, fondée en 1852. — CHERBOURG. Société académique de Cherbourg, fondée en 1755.
Page 176 - La première époque renferme très-peu de documents , ces siècles n'ayant presque rien laissé des traces de nos pères, à une époque où la contrée était encore barbare. La seconde eût peut-être suffi, s'il n'était pas d'un véritable intérêt de savoir qu'avant le christianisme, auquel nous devons tout ce que nous avons été et tout ce que nous sommes, déjà quelques-unes de nos villes pouvaient obtenir un nom sur la carte géographique, et n'étaient pas sans un reflet de puissance...
Page 11 - Teigne, ne végète que par places, laissant entre ses stations irrégulières des espaces tout-à-fait intacts ; de plus, aux endroits mêmes où il est très-prospère, ses innombrables filaments se contentent, en étreignant les plantes, de lutter avec elles, de les appauvrir, mais sans les tuer. Ici, au contraire, le champ entier qui, à simple vue, m'a paru ne mesurer pas moins d'un hectare, était presque totalement occupé par la Cuscute, qui, après avoir étouffé le fourrage, débordait...
Page 148 - Les droits des habitants de ces terres sont déjà l'objet de réserves précises. Les hommes libres, dit la charte, qui viendront demeurer à Avrolles et y résideront un an et un jour sans avoir choisi leur seigneur, dépendront du sire de Bar. Les habitants qui voudront planter de la vigne dans la seigneurie de l'archevêque, devront en avertir les sergents, et si on leur fait refus, les sergents du comte pourront leur délivrer de la terre sans dommage. En 1188, l'archevêque constate un...

Bibliographic information