Le Catholicisme chez les Romantiques

Front Cover
Boccard, 1922 - 401 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 307 - La Nature est un temple où de vivants piliers Laissent parfois sortir de confuses paroles; L'homme y passe à travers des forêts de symboles Qui l'observent avec des regards familiers.
Page 180 - Les clous du Golgotha te soutiennent à peine; Sous ton divin tombeau le sol s'est dérobé : Ta gloire est morte, ô Christ! et sur nos croix d'ébène Ton cadavre céleste en poussière est tombé...
Page 48 - L'infini est le seul champ qui lui convienne : elle aime à se perdre dans les nombres , à concevoir les plus grandes comme les plus petites dimensions. Enfin, gonflée et non rassasiée de ce qu'elle a dévoré , elle se précipite dans le sein de Dieu , où viennent se réunir les idées de l'infini , en perfection , en temps et en espace ; mais elle ne se plonge dans la Divinité que parce que cette Divinité est pleine de ténèbres , Deus absconditus '. Si elle en obtenait une vue distincte...
Page 72 - La constitution de 1796, tout comme ses aînées, est faite pour l'homme. Or, il n'ya point d''homme dans le monde. J'ai vu, dans ma vie, des Français, des Italiens...
Page 92 - JE doute que l'histoire présente dans ce genre rien d'aussi extraordinaire que l'établissement et l'influence de Port-Royal. Quelques sectaires mélancoliques, aigris par les poursuites de l'autorité , imaginèrent de s'enfermer dans une solitude pour y bouder et y travailler à l'aise. Semblables aux lames d'un aimant artificiel dont la puissance résulte de l'assemblage, ces hommes, unis et serrés par un fanatisme commun, produisent une force totale capable de soulever les montagnes. L'orgueil,...
Page 163 - C'est assez! Ce n'est pas, ce n'est pas entre des pierres neuves Que la bise et la nuit pleurent comme des veuves. Hélas! d'un beau palais le débris est plus beau. Pour que la lune émousse à travers la nuit sombre L'ombre par le rayon et le rayon par l'ombre, II lui faut la ruine à défaut du tombeau!
Page 37 - Nous sommes persuadés que les grands écrivains ont mis leur histoire dans leurs ouvrages. On ne peint bien que son propre cœur , en l'attribuant à un autre ; et la meilleure partie du génie se compose de souvenirs.
Page 93 - Saint-Siége , tous ceux de l'unité , tous ceux d'un ordre célèbre leur antagoniste naturel , tous les parents , tous les amis , tous les clients des premiers personnages de l'association, s'allient au foyer commun de la révolte. Ils crient , ils s'insinuent , ils calomnient , ils intriguent , ils ont des imprimeurs , des correspondances, des facteurs, une caisse publique invisible. Bientôt Port-Royal pourra désoler l'Eglise gallicane, braver le Souverain Pontife , impatienter Louis XIV , influer...
Page 49 - Le souvenir de mes égarements répandit sur ses derniers jours une grande amertume ; elle chargea en mourant une de mes sœurs de me rappeler à cette religion dans laquelle j'avais été élevé. Ma sœur me manda le dernier vœu de ma mère. Quand la lettre me parvint au delà des mers, ma sœur elle-même n'existait plus ; elle était morte aussi des suites de son emprisonnement. Ces deux voix sorties du tombeau, cette mort qui servait d'interprète à la mort, m'ont frappé. Je suis devenu chrétien....
Page 36 - Volez, oiseaux de Libye, dont le cou flexible se courbe avec grâce, volez au sommet de l'ithome, et dites que la fille d'Homère va revoir les lauriers de la Messénie ! « Quand retrouverai-je mon lit d'ivoire, la lumière du jour si chère aux mortels, les prairies émaillées de fleurs qu'une eau pure arrose, que la pudeur embellit de son souffle?

Bibliographic information