Les villes retrouvées

Front Cover
Hachette et cie, 1881 - 366 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Common terms and phrases

Popular passages

Page 218 - L'hymen l'unit à lui dès ses plus jeunes ans ; » Mais son barbare frère , exemple des tyrans , » Pygmalion , obtint la grandeur souveraine. » Bientôt s'allume entr'eux le flambeau de la haine. - Insatiable d'or, ce...
Page 52 - C'est moi, ton père! ma main est « avec toi et je vaux mieux pour toi que des centaines de « mille. Je suis le seigneur de la force aimant la vaillance; « j'ai trouvé un cœur courageux et je suis satisfait. Ma vo
Page 284 - Hors de la ville, la chute des pierres, quoique légères et desséchées par le feu, était à craindre. Entre ces périls, on choisit la rase campagne. Chez ceux de sa suite, une crainte surmonta l'autre; chez lui, la raison la plus forte l'emporta sur la plus faible.
Page 49 - Il résulta de la continuité de cette action que des grains ou des plaques de cette brèche cédant et éclatant tout à coup, cette rupture subite causait dans la pierre rigide et un peu élastique un ébranlement, une vibration rapide, qui produisait ce son particulier que faisait entendre la statue au lever du soleil.
Page 218 - La reine de ces lieux est la belle Didon; » Elle reçut le jour dans la riche Sidon ; » Mais, d'un frère cruel fuyant la barbarie, » Son courage en ces lieux s'est fait une patrie. » L'histoire de ses maux voudroit un long discours ; » Je vais, en peu de mots, vous en tracer le cours.
Page 284 - Là, mon oncle, ayant demandé de l'eau et bu deux fois, se coucha sur un drap qu'il fit étendre. Ensuite des flammes, qui parurent plus grandes, et une odeur de soufre qui annonçait leur approche, mirent tout le monde en fuite. Il se lève, appuyé sur deux valets, et dans le moment tombe mort. Je m'imagine qu'une fumée trop épaisse le suffoqua d'autant plus aisément qu'il avait la poitrine faible et souvent la respiration embarrassée.
Page 120 - ... on accumulait une masse de terre suffisante pour contenir les racines des plus grands arbres. Toute cette surface, en forme de plancher aplani, était remplie d'arbres qui pouvaient enchanter le spectateur par leur grandeur et leurs autres agréments. Les tunnels eux-mêmes recevaient la lumière par les voûtes qui leur étaient superposées ; ils avaient des emplacements en grand nombre et offraient beaucoup de variété pour que les rois pussent y séjourner. Au niveau de la vue la plus élevée,...
Page 284 - ... d'en haut. Le jour recommençait ailleurs ; mais dans le lieu où ils étaient continuait une nuit la plus sombre et la plus affreuse de toutes les nuits, et qui n'était un peu dissipée que par la lueur d'un grand nombre de flambeaux et d'autres lumières. On...
Page 80 - maître du monde, soleil gardien de « justice, ami d'Ammon, toute force « t'appartient sur la terre entière ; les « nations du septentrion et du midi « sont abattues sous tes pieds ; je te « livre les chefs des contrées méridio...
Page 47 - Je dirai seulement que, plusieurs fois, assis, au lever de l'aurore, sur les immenses genoux de Memnon, aucun accord musical sorti de sa bouche n'est venu distraire mon attention du mélancolique tableau que je contemplais, la plaine de Thèbes, où gisent les membres épars de cette aînée des villes royales( i).

Bibliographic information