Séances générales tenues à ... en ... par la Société française pour la conservation des monuments historiques

Front Cover
Derache, 1895
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page lv - Charente-Inférieure depuis cinquante ans. — Donner une vue d'ensemble des principaux travaux accomplis soit par les Sociétés savantes, soit par les particuliers. 2. Découvertes préhistoriques dans le département de la Charente-Inférieure.
Page 102 - Vierge vêtu d'une longue robe, tient dans ses mains une banderole sur laquelle on lit ces mots : Ave Maria, gratia plena. On remarque les divers objets d'ameublement naïvement figurés, sans perspective : le lit à colonnes torses et à baldaquin avec ses deux oreillers; dans le fond, une cheminée à large manteau qui va en se rétrécissant par le haut ; derrière la Vierge, un fauteuil à large dossier, à gauche une sorte de chaire, et, sur le même côté, une entrée de la pièce formant...
Page iii - Chaque année, la Société tient un Congrès archéologique, d'une durée moyenne de huit jours, dans une ou plusieurs villes de France désignées d'avance, et auquel sont conviés tous les membres de la Société et les archéologues de la région. Cette session comprend des séances consacrées à l'étude des questions archéologiques et des excursions permettant d'examiner les monuments les plus intéressants.
Page 274 - E Haute despaigne (sic) o un escu garder. Ne sai nient de ceo, n'en puis nient truver : Quant jeo n'en ai garant, n'en voil nient cunter. De la mort Anquetil ai jeo oi parler : Ocis fu, ceo set l'um, n'en quier hume escuser, Mais jeo ne sai cument, ne ki[n] face a blasmer : N'en voil pur verité la mençunge affermer, Ne le veir, se jel sai, ne voil jeo pas celer.
Page 384 - Bourgogne de la race franque, laquelle mourut en 580 et dont on possède l'inscription tumulaire (Edm. Le Blant, Inscriptions de la Gaule chrétienne, n" 218), versifiée peut-être par Fortunat. Il n'est donc pas étonnant de retrouver le même nom sur une pierre tumulaire d'une date quelque peu postérieure ». Ajoutons que c'est également le nom de la mère de saint Leu, évêque de Sens, sainte Austregilde, morte à la fin du VI
Page 274 - Ille permenso itinere urbem introiens magnifice susceptus est. Porrectis litteris dux fraudem miratus diriguit, quod insignis festivitatis miles juberetur interfici : sed quia tantae famae comiti resultare non esset consilium , Anschetillum jam civitate egressum excipit insidiis mille ut fertur equitum; ubi ille cum sociis quos lectissimos ex omni Normannia adduxerat diu violentiae restitit, sed tamen mortem suam multis caesis compensans non ignave occubuit.
Page 294 - Do suen meïsmes lou paierons nos [bien. Mais an G., lou gentil chevalier, Fil Aymeri de Nerbone lo viel, Pros est aus armes et corageus et fier, 240 Se il te velt maintenir et aidier, En sa parole te pues tu bien fier. » Et dist Loys :
Page 102 - ... une lanterne, ayant un bâton sous l'autre bras. Dans le fond, et sortant par la porte d'un édifice en ruines, deux enfants portant chacun un chandelier, et derrière eux un ange les bras croisés sur sa poitrine : à gauche se trouve un ratelier d'étable près duquel on voit un cheval et un âne. Ces trois bas-reliefs ont malheureusement été peints ou plutôt bariolés en couleur et or, ce qui cache peutêtre, par un certain empâtement, la délicatesse des petits détails. Les costumes...
Page 71 - Fouearmont, an moment où les Cisterciens étonnaient le monde chrétien par leur austérité, et enfin l'abbaye d'Eu, dans laquelle existent encore neuf tombeaux que surmontent les statues couchées de trois comtes, quatre dames et deux enfants ». Ce sont : 1...
Page 274 - Balzone sub specie colloquii obtruncatus, in medio ut aiunt Sequanae perfidiae suae et irae illius satisfecit. Interitus ejus diutinam inter Francos et Normannos discordiam peperit, donec per industriam Ricardi filii ipsius finem accepit virtute sua dignum i.

Bibliographic information