Bulletin, Volumes 54-60

Front Cover
1914
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 178 - Les costumes ecclésiastiques, religieux et des congrégations séculières, sont abolis et prohibés pour l'un et l'autre sexe ; cependant les ministres de tous les cultes pourront conserver le leur pendant l'exercice de leurs fonctions dans l'arrondissement où ils les exercent.
Page 141 - Le silence sera constamment observé. 5. La sonnette sera le signal du silence; et celui qui continuerait de parler malgré le signal sera repris par le président au nom de l'Assemblée. 6.
Page 137 - Frères et amis, nous voyons avec satisfaction le zèle dont vous êtes animés pour le salut de la chose publique. Le but de notre institution étant de propager le patriotisme dans toutes les parties de l'Empire, toutes les sociétés des Amis de la Constitution doivent s'unir par les liens de la plus intime fraternité, et s'attacher à ne former qu'une seule et même famille, afin de travailler de concert à assurer le triomphe des lois et de la liberté.
Page 137 - Paris, le 3 avril 1791. Messieurs, • Nous voyons avec plaisir le zèle dont vous êtes animés pour le salut de la chose publique. Le but de notre institution étant de propager le patriotisme dans toutes les parties de l'empire, toutes les Sociétés des Amis de la Constitution doivent s'unir par les liens de la plus intime fraternité et s'attacher à ne former qu'une seule et' même famille, afin de travailler de concert à assurer le triomphe des Lois et de la Liberté.
Page 141 - S'il s'élève quelque réclamation sur sa décision, l'Assemblée prononcera. 4. Nul ne doit être interrompu quand il parle. Si un membre s'écarte de la question, le président l'y rappellera. S'il manque de respect à l'Assemblée, ou s'il se livre à des personnalités, le président le rappellera à l'ordre.
Page 97 - ... tel pain qu'on peut lever par les pailles d'avoine dont il est mêlé. Ils se nourrissent encore de mauvais fruits, la plupart sauvages, et de quelque peu d'herbes...
Page 137 - ... doivent s'unir par les liens de la plus intime fraternité et s'attacher à ne former qu'une seule et même famille, afin de travailler de concert à assurer le triomphe des lois et de la Liberté. Espérons, Messieurs, qu'un jour la nation toute entière rendra justice à la pureté de nos vues et qu'elle reconnaîtra sans peine que les Sociétés des Amis de la Constitution ont concouru à fixer dans cet Empire la paix et le bonheur. « Nous nous empressons de vous apprendre combien la Société...
Page 26 - Villetle, le 29 juin 1815, 2 heures du matin. « Monsieur le général , « On vient de me faire le rapport que l'empereur veut aller à Montmartre pour tâcher de faire un mouvement. Quelque invraisemblable que soit ce rapport, cependant il est bon de vous mettre en mesure. Prévenez le prince d'Essling , afin qu'il mette sous votre main quelques bataillons de garde nationale que vous...
Page 141 - Fauteur de la motion, ne parlera plus de deux fois sur une motion, sans une permission expresse de l'Assemblée; et nul ne demandera la parole pour la seconde fois, qu'après que ceux qui l'auraient demandée avant lui auront parlé.
Page 80 - ... emprunt au nom de la province de la somme de un million de livres qui sera portée au trésor royal ; Que, pour rendre le remboursement de cet emprunt moins onéreux aux peuples confiés à notre administration, sur ladite somme d'un million de livres, il en Sera remboursé celle de cent-quatre mille livres, avec le produit des émoluments attachés à nos places d'élus du clergé, de la noblesse et du tiers-état, que nous y consacrons dès à présent en totalité et pour les trois ans que...

Bibliographic information