Le Cabinet historique: moniteur des bibliothèques et des archives, Volume 13

Front Cover
Au bureau du Cabinet historique, 1867
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 82 - La ville de Lyon sera détruite. Tout ce qui fut habité par le riche sera démoli. Il ne restera que la maison du pauvre, les habitations des patriotes égorgés ou proscrits, les édifices spécialement employés à l'industrie et les monuments consacrés à l'humanité et à l'instruction publique.
Page 94 - Les démolitions sont trop lentes , il faut des moyens plus rapides à l'impatience républicaine. L'explosion de la mine , et l'activité dévorante de...
Page 8 - Leur but, le salut public et la ruine des ennemis de la patrie. Les membres de la Commission auront sans cesse les yeux fixés sur ce grand intérêt ; ils lui sacrifieront toutes les considérations particulières. Ils vivront dans cet...
Page 16 - Enfin, nous avons trouvé un sujet qui peut conduire et surveiller en partie les différens bureaux ; quoiqu'il nous manque au moins dix personnes pour que la commission puisse aller selon mes désirs , nous allons pourtant , et nous avons plus fait dans les six premiers jours que n'a fait dans six mois le tribunal révolutionnaire de Nîmes ; enfin , la commission a pourtant rendu cent quatre-vingt-dix-sept jugemens dans dix-huit jours.
Page 82 - Il sera élevé sur les ruines de Lyon une colonne qui attestera à la postérité les crimes et la punition des royalistes de cette ville, avec cette inscription : Lyon fit la guerre à la Liberté ; Lyon n'est plus Le 18e jour du 1er mois l'an 2 de la République française une et indivisible Art.
Page 82 - Les généraux en chef seront nommés par la Convention nationale, sur la présentation du Comité de salut public.
Page 129 - Communeaffranchie par les Représentants du Peuple, — Considérant qu'il est instant de purger la France des rebelles à la volonté nationale ; — de ces hommes qui convoquèrent et protégèrent à main armée le Congrès départemental...
Page 71 - ... le 8' jour de son mal, où ensuite on le ramena à Paris. Le chirurgien et le médecin dirent dès lors qu'il falloit qu'il eût souffert des douleurs très-vives et très-aiguës; et depuis il n'a rendu aucune eau que par la sonde. Il dit à D. Thierri, qui l'alla trouver à Chelles dès le 2...
Page 96 - ... juges; — considérant que presque tous ceux qui remplissent les prisons de cette commune ont conspiré l'anéantissement de la République, médité le massacre des patriotes et que, par conséquent, ils sont hors de la loi, que leur arrêt de mort est prononcé...
Page 178 - France, pourvu et reçu à la charge de grand maître, chef et surintendant général de la navigation et commerce de France...

Bibliographic information