Gazette des beaux-arts, Volume 1

Front Cover
J. Claye, 1883
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents


Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 273 - ... répondre à ceux qui lui feraient cette objection, ce que j'ai dit au Cavalier. Je l'ai prié de considérer que s'il portait la chose jusques à ce point-là, il perdrait la fortune d'un jeune homme, qu'il était trop bon pour vouloir être cause de sa disgrâce. Son fils et le signor Mathie qui étaient là se sont employés pour l'apaiser, mais c'a été inutilement. Il est passé dans l'autre salle, disant tantôt qu'il allait chez M. Colbert, tantôt chez M. le Nonce, et M. Perrault me...
Page 312 - Je confesse d'estre, par un instinct naturel, plus propre à faire des ouvrages bien grandes que des petites curiositez. Chacun a sa grâce ; mon talent est tel que jamais entreprise, encore qu'elle fust desmesurée en quantité et diversité de suggest, a surmonté mon courage.
Page 290 - Venus, caeli subter labentia signa quae mare navigerum, quae terras frugiferentis concelebras, per te quoniam genus omne animantum concipitur visitque exortum lumina solis: te, dea, te fugiunt venti, te nubila caeli adventumque tuum, tibi suavis daedala tellus summittit flores, tibi rident aequora ponti placatumque nitet diffuso lumine caelum.
Page 273 - ... Puis il a pris le crayon et a dit que, s'il avait tiré la partie de ce pavillon au niveau du retour du corps de sa façade, c'aurait été une faute grossière, qu'il suffisait qu'il y eût rapport de cette partie du pavillon à l'autre, quoiqu'elle ne fût pas si grande ; qu'il voulait bien qu'il ' sût que ce n'était pas à lui à faire de ces difficultés; qu'il écoutait les choses qui regardaient la commodité, mais que pour la composition du dessein il fallait que ce fût un plus habile...
Page 215 - ... son sujet. La toile est sombre malgré ses clartés et l'extraordinaire blancheur du linceul. Malgré ses reliefs, la peinture est plate. C'est un tableau à bases noirâtres sur lequel sont disposées de larges lumières fermes, aucunement nuancées. Le coloris n'est pas très-riche; il est plein , soutenu , nettement calculé pour agir de loin.
Page 226 - tous les monuments importants de nos musées devraient avoir un dossier dans lequel seraient réunis tous les renseignements nécessaires pour les faire parfaitement connaître. » La Minerve de Besançon, devenant l'un des monuments principaux du futur Musée de Condé, j'ai cru n'être pas inutile en contribuant à lui créer un dossier. C'était aussi pour moi l'occasion de dire que ma chère province de Franche-Comté ne pouvait rester indifférente au don magnifique par...
Page 320 - ... nuque. Tous les sels irritants de la mer ont exaspéré ce que l'air saisit, avivé le sang, injecté la peau, gonflé les veines, couperosé la chair blanche, et les ont en un mot barbouillés de cinabre. C'est brutal, exact, rencontré sur place; cela a été vu sur les quais de l'Escaut par un homme qui voit gros, qui voit juste, la couleur aussi bien que la forme, qui respecte la vérité quand elle est expressive, ne craint pas de dire crûment les choses crues, sait son métier comme un...
Page 523 - Société d'aquarellistes français, ouvrage d'art publié avec le concours artistique de tous les sociétaires. Texte par les principaux critiques d'art.
Page 138 - Nous ou» vrîmes, dirent les voleurs devant les juges, les » sarcophages du roi Sovkemsaouf (cfr. Grand Ves»t1bule, no 446, p. 51) et de sa femme la reine » Noubkhâs, ainsi que les caisses funéraires dans les» quels ils étaient. Nous trouvâmes la momie au»guste du roi, et, à côté d'elle, son sabre, ainsi qu'un » nombre considérable de talismans et de garnitures »en or à son cou. La tète était...
Page 215 - C'est un tableau à bases noirâtres, sur lequel sont disposées de larges lumières fermes, aucunement nuancées. Le coloris n'est pas très riche; il est plein, soutenu, nettement calculé pour agir de loin. Il construit le tableau, l'encadre, en exprime les faiblesses et les forces, et ne vise point à l'embellir. Il se compose d'un vert presque noir, d'un noir absolu, d'un rouge un peu sourd et d'un blanc. Ces quatre tons sont posés bord à bord aussi franchement que peuvent l'être quatre notes...

Bibliographic information