Archives curieuses de l'histoire de France depuis Louis XI jusqu'à Louis XVIII, ou Collection de pièces rares et intéressantes ... publiées d'après les textes conservés à la Bibliothèque royale, et accompagnées de notices et d'éclaircissemens; ouvrage destiné à Leber

Front Cover
L. Lafaist, Jean Louis Félix Danjou
Beauvais, 1838
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 40 - Chevreuse alla pour séparer son écuyer qui avoit porté M. de Praslin par terre et se tenoit sur lui. Comme ils faisoient tous des efforts, M. de Praslin pour se tirer de dessous, la Chaussée pour l'en empêcher, et M. de Chevreuse pour les séparer, il tomba sur eux, d'où nous les relevâmes, la Rivière, contrôleur général de la maison de la reine, et moi; et après nous séparâmes ces messieurs, qui nous furent ôtés en même temps par les gardes, qui les conduisirent dans le château,...
Page 163 - Comme vous êtes le principal agent dont Dieu s'est servi pour me conduire dans tous les honneurs où je me vois élevé, je me sens obligé de vous apprendre qu'il a plu au roi de me donner la charge de son premier ministre, à la prière de la reine.
Page 41 - ... semaines. Lorsqu'on les rappela à la cour, on fit revenir M. de Chevreuse deux ou trois jours avant M. de Montmorency, auquel cette différence fut très-sensible, ne s'attendant à rien de pareil de la part de M. le cardinal, qui lui avoit de grandes obligations. Quoiqu'on eût fait sortir M. de Praslin et La Chaussée de la Bastille, il embrassa la première occasion qui se présenta de faire éclater son ressentiment, qui fut lorsque Monsieur s'étant retiré en Lorraine, et de là en Flandre...
Page 41 - ... sûreté, il vint dans la chambre au château, où on lui donna pour la forme M. de La Coste, enseigne des gardes du corps, pour le garder. M. de Saint-Simon, pour lors premier gentilhomme de la chambre et favori, demanda M. de Montmorency, et dit qu'il en répondoit; ce qui lui fut accordé, et on lui donna un exempt des gardes. Sur ce différend, la cour se trouva partagée tout d'un côté, et presque rien de l'autre. Je ne vis que M. de Rambouillet et quelques gentilshommes s'aller offrir...
Page 223 - Casal et donné la paix à l'Italie dans le mois de mai. Et, revenant avec votre armée dans le Languedoc, vous réduirez tout sous votre obéissance et y donnerez la paix dans le mois de juillet. De sorte que Votre Majesté pourra, comme je l'espère, revenir victorieux à Paris dans le mois d'août (décembre 1628) (1).
Page 409 - ... avec la minute ou chappitre subséquent. » Item, en ung aultre livre escripra, ledict greffier, les appointemens , conclusions et actes des chappitres ordinaires , les fautes commises par les chevaliers de l'ordre, dont ils auront estez blasmez et reprins en chappitre, les corrections , pugnitions et peines qui pour che leur auront esté ordonnées...
Page 76 - Je vous conjure, par le repos de mon âme, que j'espère estre bien tostau ciel, de modérer vos ressentimens et de recevoir de la main de notre doux Sauveur cette affliction. Je reçois tant de grâces de sa bonté que vous devez avoir tout sujet de consolation. Adieu, encore une fois, mon cher cœur...
Page 41 - ... tous des efforts, M. de Praslin pour se tirer de dessous, La Chaussée pour l'en empêcher, et M. de Chevreuse pour les séparer , il tomba sur eux, d'où nous le relevâmes, La Rivière, contrôleur-général de la maison de la Reine, et moi ; et après nous séparâmes ces messieurs , qui nous furent ôtés en même temps par les gardes, qui les conduisirent dans le château, où M. de Montmorency avoit déjà été mené par Du Hallier. M. de Chevreuse monta à cheval, et se sauva ; mais après...
Page 373 - ... prince ; 2° qu'il soit habile et fidèle ; 3° qu'il soit ecclésiastique. III. Un prince doit parfaitement, aimer son premier ministre. IV. Un prince ne doit jamais changer son premier ministre. V. Un prince doit entièrement se confier à son premier ministre et lui dire toutes choses.
Page 74 - Jésus.Christ fut abreuvé et que je me degoûte entièrement de la vie. » Les contemporains rapportent diverses paroles encore de ses entretiens avec son confesseur. « Courage, mon Père, lui dit-il en le voyant venir à lui; voicy une grande journée. J'ay besoin des secours de Dieu et de vostre assistance, d'autant plus que je me sens indigne des grâces qu'il me fait, d'estre dans un si grand mépris de la mort. Mais veillons à ce que quelque esprit de vanité ne m'emporte sur ce sujet. Tâtez...

Bibliographic information