Bulletin de la Société des antiquaires de Normandie, Volume 8

Front Cover
Société des antiquaires de Normandie., 1876
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 370 - Nous étions debout à quatre heures, et ayant prié Dieu, allions à cinq heures aux études, nos gros livres sous le bras, nos écritoires et nos chandeliers à la main.
Page 388 - C'étoit un autre censeur Caton , celui-là , » dit Brantôme, et qui savoit très-bien censurer » et corriger le monde corrompu. Il en avoit du » moins toute l'apparence avec sa grande barbe » blanche , son visage pâle , sa façon grave , » qu'on eût dit à le voir que c'étoit un vrai
Page 332 - Autun, le 4 septembre prochain ; il donne ensuite lecture d'une lettre de M. le Ministre de l'Instruction publique, en date du 29 juillet, portant avis de l'attribution à la Société d'une allocation de 500 fr.
Page 224 - Caumont, votre illustre compatriote ; car il est comme vous jaloux de la gloire de cette cité ; comme vous , il s'intéresse au progrès des connaissances humaines ; comme vous , il se réjouit d'applaudir aux efforts désintéressés des hommes de bien qui en augmentent le précieux dépôt. M. de Caumont compte parmi les prêtres du diocèse des disciples et des coopérateurs distingués. Des voix plus compétentes vous rappelleront tout à l'heure les titres de M. de Caumont aux honneurs extraordinaires...
Page 139 - Nationale portant que les ci-devant privilégiés seront imposés pour les six derniers mois de 1789 et pour 1790, en raison de leurs biens, non dans le lieu où ils ont leur domicile, mais dans celui où les dits biens sont situés. — Données à Paris, le 29 nov. 1789. Idem, par lesquelles Sa Majesté ordonne l'exécution du décret de I' Assemblée Nationale du 16 de ce mois, concernant les confiscations de grains et farines saisies en contravention.
Page 228 - Il fallait aussi le concours d'associations libres, puissantes par leur organisation , par le nombre et la valeur de leurs membres , par leurs ramifications et leurs attaches , pour vulgariser le goût de l'art et l'amour du beau , pour répandre dans le public des notions vraies sur la valeur des constructions antiques. La Société des Antiquaires de Normandie, dont M. de Caumont a été, comme secrétaire , un des membres les plus utiles et le véritable fondateur en 1823, figure au premier rang...
Page 313 - ... affaires Et à vous tous je vous prie et charge « que vous lui obéissiez comme à ma personne, et que « vous n'aiez point d'envie les ungs sur les aultres a En oultre , je vous prie et charge que vous tous « soiés bons crestiens, et servez bien Dieu, amés le et le « craignés, aiés à l'église et l'aumentés , et gardés les « drois au mieulx que vous sarés et pourés , en at...
Page 350 - Caze la fit traduire en Algérie par deux Arabes versés dans la connaissance de l'écriture ancienne. Ces trois versions, venues de sources différentes et s'accordant toutes les trois entre elles, ne laissent plus aucun doute sur la certitude du texte que voici : Bismillach er rahman er rahym Birruhu Kamilet ou niamihi schamilet. Au nom de Dieu , clément et miséricordieux ! Sa bénédiction est complète et sa grâce immense. Ces sentences, empruntées au Coran et destinées à appeler la bénédiction...
Page 225 - Le vieux christianisme de nos aïeux qui a vieilli dans leur berceau, qui a présidé à leur éducation , qui a donné à leur génie leurs plus sublimes inspirations, n'est plus seulement attaqué dans l'enceinte de quelques écoles, il est signalé chaque jour par mille organes de la presse et jusque dans la tribune de nos assemblées politiques , tantôt ouvertement et avec violence , tantôt avec une modération plus habile et sous des noms divers, comme l'ennemi public de la civilisation moderne...
Page 231 - A présent que le sol est bien préparé, nous disait-il, il faut lui faire produire des moissons plus abondantes; il nous faut faire pénétrer plus profondément dans la société les notions historiques et archéologiques; il faut qu'elles entrent dans l'éducation du peuple; il faut que nous développions dans les esprits l'amour du sol natal, rendu plus vif par la connaissance des faits qui l'ont illustré; il faut que nous retrouvions cette initiative que la centralisation a éteinte et sans...

Bibliographic information