Revue d'Auvergne, Volume 4

Front Cover
Typ. et lithog. G. Mont-Louis, 1887
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 255 - ... mais des pouvoirs, quand elle gouverne et administre, ses droits particuliers peuvent être tout à la fois plus grands et moins aperçus. Dans les temps féodaux, on considérait la noblesse à peu près du même œil dont on considère aujourd'hui le gouvernement : on supportait les charges qu'elle imposait en vue des garanties qu'elle donnait. Les nobles avaient des...
Page 74 - Périer, que M. Pascal, quelques années avant sa mort, étant allé, selon sa coutume, un jour de fête, à la promenade au pont de Neuilly avec quelques-uns de ses amis, dans un carrosse à quatre ou six chevaux, les deux chevaux de volée prirent le frein aux dents à l'endroit du pont où il n'y avait point de garde-fou ; et s'étant précipités dans l'eau, les...
Page 326 - Puy-de-Dôme, les paysans placent sur les meules de blé tantôt une croix de paille, tantôt une pierre brute. La pierre, selon eux, représente saint Jean et ils prétendent qu'elle est un préservatif du tonnerre... Au village de Cébazat existe une légende prouvant que saint Jean et la foudre ont des rapports très intimes dans la tradition populaire. Saint Jean demanda un jour à Dieu la permission de voir le tonnerre. « Je ne le puis, répondit Dieu, tu en mourrais de frayeur ». — Saint...
Page 323 - Les bouteilles et les verres qui ont servi aux libations sont considérés comme des objets sacrés : on les bâtit soit au faîte de la maison, à côté du bouquet, soit en rangées symétriques au-dessus de la porto, ou dans l'épaisseur d'un mur apparent.
Page 250 - Je chante ce héros qui régna sur la France Et par droit de conquête et par droit de naissance; Qui par de longs malheurs apprit à gouverner, Calma les factions, sut vaincre et pardonner, Confondit et Mayenne, et la Ligue, et libère, Et fut de ses sujets le vainqueur et le père.
Page 289 - Si j'ay eu quelques parties de celles que vous m'attribuez, les ennuis, les effaçant de l'extérieur, en ont aussi effacé la souvenance de ma mémoire : de sorte que, me remirant en votre discours, je ferois volontiers comme la vieille madame de Rendan, qui, ayant demeuré depuis la mort de son mary sans voir son miroir, rencontrant par fortune son visage dans le miroir d'un autre, demanda qui étoit celle-là.
Page 255 - Qu'importent même les gênes de l'exploitation à celui qui exploite pour un autre ? D'un autre côté, si le paysan français avait encore été administré par son seigneur, les droits féodaux lui eussent paru bien moins insupportables, parce qu'il n'y aurait vu qu'une conséquence naturelle de la constitution du pays. Quand la noblesse possède non-seulement des...
Page 48 - ... plusieurs degrés , ou à une longue suite de générations. Il s'est formé par-là , comme un nouveau genre de succession , où la volonté de l'homme prenant la place de la loi , a donné lieu d'établir...
Page 312 - Bulletin historique et scientifique de l'Auvergne publié par l'Académie des Sciences, Belles-Lettres et Arts de Clermont, février 1887. FONTAINEBLEAU. — Annales de la Société historique et archéologique du Câlinais, 1" et 2
Page 294 - Les poussent au penchant où leur cœur est enclin, Et leur osent du crime aplanir le chemin! Détestables flatteurs, présent le plus funeste Que puisse faire aux rois la colère céleste!

Bibliographic information