Mémoires de la Société des Antiquaires de Picardie, Volume 10

Front Cover
Hard Press, 1865 - 876 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
This is a reproduction of the original artefact. Generally these books are created from careful scans of the original. This allows us to preserve the book accurately and present it in the way the author intended. Since the original versions are generally quite old, there may occasionally be certain imperfections within these reproductions. We're happy to make these classics available again for future generations to enjoy!
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 361 - Béthanie, comme celui dont le premier évèque a reçu son institution du Pape actuel, est fils de la Sainte Église Romaine, Mère et Maîtresse de toutes les Églises, et ce serait avoir une bien pauvre idée des partisans de l'opinion que je défends que de les croire amenés à la soutenir uniquement pour satisfaire la puérile vanité d'augmenter de quelques années l'antiquité des Églises auxquelles ils appartiennent. Toutefois parmi ceux qui ont dit et écrit que la Foi fut prèchée dans...
Page 165 - Paris le vingt et unième juin l'an de grâce mil sept cent dixsept et de notre règne le deuxième. Signé : Louis. — Par le Roy, le duc d'Orléans, régent, présent.
Page 393 - ... Saturnin et des six évêques qu'il nomme avec lui , nous savons que cent cinquante ans plus tard , à la fin du 4e siècle , S. Martin mérita encore par l'étendue de ses conversions le titre d'apôtre des Gaules. Grégoire nous l'apprend lui-même , dans la lettre qu'il nous a conservée des évêques de Tours, de Rouen , de Paris , de Nantes , d'Angers , de Rennes et du Mans, où ils disent à Ste Radégonde que la foi chrétienne n'était connue que d'un petit nombre de fidèles, quand Dieu...
Page 476 - Saturninum hahere cœperat Sacerdotem (1). » Tel est le texte qui forme le principal et, nous le devons dire, le plus redoutable argument de nos adversaires. Depuis sa publication par Surius, en 1569, l'antique tradition de Toulouse a été ébranlée jusque dans ses fondements. D. Ruinart surtout contribua beaucoup à augmenter la valeur de ces Actes; il les publia en 1689 dans son ouvrage intitulé Acta primorum Martyrum sincera et selecta, en disant que les ayant collationnés avec huit manuscrits,...
Page 365 - sept prêtres ordonnés évèques furent en» voyés prêcher dans les Gaules, comme le raconte l'his» toire de la passion du saint martyr Saturnin. Elle dit » en effet : sous les consuls Dèce et Gratus, comme il est » retenu par un souvenir fidèle, la cité de Toulouse avait » commencé à avoir Saint Saturnin pour premierévèque. » Ceux-ci furent donc envoyés: aux Tourangeaux, l'é...
Page 395 - que fut envoyé, de ce siège, le grand pontife Trophime, » et de cettesource les ruisseaux de la Foi se répandirent » pour arroser toutes les Gaules (1). » Nous renvoyons à un autre endroit l'indication de divers documents, concernant S. Trophime, et d'autres monuments relatifs à cet apôtre que la tradition de l'Église d'Arles a toujours regardé comme celui dont parle S. Paul, dans sa seconde épitre à Timothée. Nous nous bornons à constater qu'un document du v° siècle, par conséquent...
Page 293 - Mais plus tard, une nuance de superstition vint entacher le culte de celui qui, selon la légende, avait passé successivement du service d'un roi à celui du diable et du service du diable à celui de Jésus-Christ. On s'imagina qu'on était à l'abri de tout danger, pour le reste de la journée, quand on avait jeté un...
Page 437 - Ecclésiastique du /iays-Bas, p. 507. (3) C'est cet ouvrage, intitulé Recherches sur les origines des Églises de Reims, de Soissons et de Chàlons, que nous avons cité plusieurs fois, qui a été si maltraité par M.
Page 371 - France a conservée pendant seize cents ans, force est bien à la critique la plus modérée d'élever la voix, de discuter les textes et de rétablir la vérité. « Qu'on veuille donc prendre acte de cette lacune de cent cinquante ans, dans la liste des empereurs romains fournie par S. Grégoire de Tours. Quelque incroyable qu'elle puisse nous paraître dans l'état actuel de la science, elle n'existe pas moins, et il est indispensable de la constater pour l'intelligence de ce qui va suivre. Du...
Page 294 - Abbéville, c'était le patron des scieurs de long qui ont besoin d'une grande énergie musculaire pour exercer leur fatigant métier; sur les bords de la Somme, c'était le patron des mariniers qui, le 25 juillet, élisaient à Bray un roi et une reine, en enviant peut-être à leur glorieux protecteur le privilège qu'il avait de traverser les fleuves sans le secours d'une barque ; à Doullens, les jeunes gens des environs, avant de prendre part à des jeux qui nécessitaient...

Bibliographic information