Aperçu général sur l'Egypte, Volume 1

Front Cover
Meline, Cans et compagnie, 1840 - 360 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page xxxv - Chacun, dit Hérodote, vient alors jeter les semences dans ses terres et y lâche ensuite des animaux; la semence est ainsi retournée et enterrée, et il n'ya plus qu'à attendre la moisson. Les Egyptiens, particulièrement ceux qui habitent au-dessous de Memphis, sont ceux qui recueillent avec le moins de travail les fruits les plus abondants : ils n'ont point à creuser inutilement les sillons avec la charrue, ils n'ont ni la fatigue de retourner la terre, ni celle de la bêcher. Ils ne sont assujettis...
Page lxxx - ... pouces ) ; il est fortement. constitué ; les fatigues de la guerre ont fait blanchir de bonne heure ses cheveux et sa barbe, qui étaient auparavant d'un blond ardent. Sa figure est allongée, son nez long et effilé ; il a les yeux gris et le visage gravé de la petite vérole. Son tempérament est sanguin-bilieux ; il est naturellement sérieux , quoiqu'il se livre parfois à l'hilarité. Sa voix est forte. Il n'a pas l'amabilité de manières qui distingue son père ; son abord , sans être...
Page 408 - Quand la beauté demande l'empire , la raison le fait refuser; quand la raison pourrait l'obtenir , la beauté n'est plus. Les femmes doivent être dans la dépendance , car la raison ne peut leur procurer dans leur vieillesse un empire que la beauté ne leur avait pas donné dans la jeunesse même.
Page xxxiii - C'était un devoir pour tous les citoyens de prévenir les crimes, d'en poursuivre la punition , et celui qui , voyant un homme en danger, ne volait pas à son secours, était assimilé à l'homicide et puni comme tel. — L'homme devait défendre son semblable contre un assaillant , le garantir de sa fureur; s'il prouvait qu'il ne l'avait pas pu , il n'en devait pas moins découvrir le coupable et le poursuivre en justice.
Page xxxiii - Il y avait dans cette loi l'idée de l'offense faite par l'effet de chaque crime ou de chaque délit, à la société tout entière, et de l'intérêt qu'il ya pour chaque citoyen que ce crime...
Page 297 - Les hommes sont supérieurs aux femmes , parce que Dieu leur a donné la prééminence sur elles, et qu'ils les dotent de leurs biens. Les femmes doivent être obéissantes et taire les secrets de leurs époux , puisque le ciel les a confiées à leur garde. Les maris qui ont à souffrir de leur désobéissance peuvent les punir, les laisser seules dans leur lit, et même les frapper. La soumission des femmes doit les mettre à l'abri des mauvais traitemens (31).
Page li - Le témoignagne de Bonaparte lui-même est plus sincère, quand il s'agit d'apprécier les conséquences de cette terrible bataille. Selon lui, la perte de la bataille d'Aboukir « eut une grande » influence sur les affaires d'Egypte et même sur » celles du monde. La flotte française détruite, » le divan s'enhardit à déclarer la guerre à la » France. L'armée perdit un grand appui; sa » position en Egypte changea totalement, et » Napoléon dut renoncer à l'espoir d'assurer à » jamais...
Page 294 - ... chrétienne, a suivi, relativement à la création et la chute de l'homme , les traditions bibliques. Placé sur la terre, l'homme doit y travailler à sa sanctification. « Dieu nous a mis sur la terre pour gagner le séjour éternel. » xxxix, 74. Il devient juste par la foi et les bonnes œuvres : « Je pardonnerai à ceux qui joindront au repentir la foi et les bonnes œuvres. Ils marcheront dans la voie du salut. » Dieu peut accorder le pardon à un croyant mort sans s'être repenti d'un...
Page li - Bonaparte lui-même est plus sincère, quand il s'agit d'apprécier les conséquences de cette terrible bataille. Selon lui, la perte de la bataille d'Aboukir « eut une grande » influence sur les affaires d'Egypte et même sur » celles du monde. La flotte française détruite, » le divan s'enhardit à déclarer la guerre à la »France. L'armée perdit un grand appui; sa » position en Egypte changea totalement, et » Napoléon dut renoncer à l'espoir d'assurer à » jamais la puissance française...
Page 311 - Les juifs et les chrétiens sont divisés dans leurs croyances ; tous reviendront à nous. » Nous avons prescrit à chaque peuple ses rites sacrés. Qu'ils les observent , et qu'ils ne disputent point sur la religion. Appelle-les à Dieu ; tu es dans le véritable chemin. » Ne disputez avec les juifs et les chrétiens qu'en termes honnêtes et modérés. Confondez ceux d'entre eux qui sont impies.

Bibliographic information