Annuaire des cinq départements de la Normandie, Volume 75

Front Cover
1908
2 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
User Review - Flag as inappropriate

Il n'est pas le fils de Marie de Rabutin, mais celui de la première femme de Louis de Madaillan, Suzanne de Vipart.

User Review - Flag as inappropriate

JE VOUDRAIS JUSTE LIRE LA PAGE 112 J HABITE CE LIEU MERCI ph.soualhia@wanadoo.fr

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page v - L'Association Normande a pour but « d'encourager les progrès de la morale publique, « de l'enseignement élémentaire, de l'industrie « agricole, manufacturière et commerciale, etc., « dans les départements formés de l'ancienne pro« vince de Normandie ; elle ne fait et n'autorise « rien qui puisse être en opposition avec les prin...
Page 385 - Le capitaine Lair, de la garde nationale (aujourd'hui directeur à Paris des Magasins généraux), collaborait ordinairement avec le colonel du génie Usquin, notamment pour le contrôle des ressources créées ou à créer dans le service des subsistances de la population, le plus important du siège. M. Lair est l'un des hommes les mieux doués, les plus capables, les plus dignes de confiance avec qui les vicissitudes de la fin de ma carrière m'aient mis en contact. Je lui garde de vifs sentiments...
Page 134 - X, p. 80. r qu'établis à la hâte pour se soustraire au danger du moment, ils ne consistaient qu'en redoutes de terre garnies de palissades, ou en petits forts entourés de fossés. Quant aux forteresses que les comtes des frontières avaient dû élever, « tout porte à croire qu'elles différaient peu de celles qui se multiplièrent plus tard. Mais en voyant avec quelle facilité des troupes peu nombreuses de Normands parcouraient et ravageaient les provinces de la France au ixe siècle, on...
Page vi - ART. III. Le nombre des membres est illimité. « Pour faire partie de l'Association , il faut être « présenté par trois membres , avoir signé son « adhésion aux statuts, ot avoir été proclamé dans
Page 388 - ... écrit d'un style uni, simple et ferme qui ne tombe jamais dans la familiarité pas plus qu'il ne se hausse à la déclamation. Le tableau de toutes les intrigues qui se croisent à la cour de Louis XIV est présenté avec agrément; mais ce qui fait vraiment l'intérêt du livre, c'est l'histoire de l'âme de Louise, de ses déceptions, de ses tristesses, de ses remords et de sa pénitence. M. Lair a éprouvé , pour son héroïne , une sympathie sincère et attendrie, qui l'a bien inspiré....
Page 390 - Rapport fait au nom de la Commission des Antiquités de la France sur les ouvrages envoyés au Concours de l'année 1891, par M. de Lasteyrie. Mémoires de la Société d'émulation de Cambrai. T. XLVI. Mémoires de la Société académique des sciences, arts, belles-lettres etc., de Saint-Quentin. 4
Page 384 - ... ce genre que le galon et le ruban, l'avantage de parader en public avec un brillant uniforme et d'être, en pleine famine, assuré d'une ration de vivres. Le capitaine Lair obéit à d'autres mobiles. En cas de reconnaissance offensive ou de sortie et de bataille, il fut toujours prêt à suivre le général au feu ; mais surtout il se rendit utile en mettant aux ordres de l'autorité militaire, avec un zèle que ne rebutait aucune fatigue, son expérience de négociant et d'administrateur. Le...
Page 1 - L'ASSOCIATION NORMANDE POUR LES PROGRÈS DE L'AGRICULTURE DE L'INDUSTRIE, DES SCIENCES ET DES ARTS SESSION DE 1900 TENUE A MONTEBOURG (Manche) DU 25 AU 29 JUILLET PREMIÈRE JOURNÉE, MERCREDI 25 JUILLET.
Page v - but d'encourager les progrès de la morale pu« blique, de l'enseignement élémentaire, de l'in« dustrie agricole, manufacturière et commerciale, « etc., dans les départements formés de l'ancienne « province de Normandie ; elle ne fait et n'autorise « rien qui puisse être en opposition avec les prin« cipes de la liberté commerciale; elle revendique « tous les hommes de talent appartenant à la pro« vince, et s'honore de leurs travaux.
Page 381 - ... la vie active attire à l'égal des recherches d'érudition et qui se distinguent non pas tour à tour, mais simultanément, dans des domaines si divers. Officier d'ordonnance du Gouverneur de Paris en 1870-1871, directeur des Magasins généraux , promoteur ou collaborateur de maintes entreprises utiles à l'industrie nationale, il ne cessa d'attester par de nombreux écrits, fruits de l'enseignement qu'il avait reçu à l'Ecole des Chartes . une science précise des textes jointe à un jugement...

Bibliographic information