Revue du Lyonnais, Volume 24

Front Cover
L. Boitel., 1862
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 400 - J'espère ne pas y succomber. Ce qui me rassure, c'est que le modèle que j'ai fait plaît à Sa Sainteté et a le suffrage de beaucoup d'habiles gens; mais je porte mes vues plus haut. Je voudrais trouver les belles formes des édifices antiques. Mon vol sera-t-il celui d'Icare? Vitruve me donne sans doute de grandes lumières, mais pas autant qu'il m'en faudrait.
Page 216 - Revue numismatique, au sujet des empereurs qui ont régné dans les Gaules au IIIe siècle de l'ère chrétienne.
Page 477 - ... m'arrête, et voilà qu'elle fait halte. Une reine, sans doute, m'eût tourné la tête, mais cette enfant tourna mon cœur. Oh ! ce n'était qu'une enfant, et elle n'en était que plus belle ! Son corset de bazin, trop petit et trop juste, bâillait un peu devant, et ses jolis bras nus sortaient de leur manche de toile.
Page 479 - Je n'ai qu'une paire de braies et qui tombent en loques, mais nul n'est tel que moi pour marteler les faux ! La fille et la mère prennent leurs giands chapeaux ; les enfants des faucheurs apportent les râteaux.
Page 130 - ... masse, composée de deux parties, la solidité nécessaire, on a été obligé de faire passer dans toutes les arcades d'un côté à l'autre, de grosses barres de fer avec des clefs à chaque bout ; 2" les arches n'étant pas bien grandes, il arrivait qu'elles se bouchaient aisément par le sable que la rivière charrie ; pour y remédier, un architecte entreprit, il ya près de trente ans, un coup hardi qui a réussi...
Page 16 - D'un rayon prophétique ait mis quelque étincelle : L'instinct seul les éclaire ; et, lorsque ces vapeurs, D'où naissent tour à tour les froids et les chaleurs, Ou des vents inconstants lorsque l'humide haleine Change pour nous des cieux l'influence incertaine, Les êtres animés changent avec le temps : Ainsi, muet l'hiver, l'oiseau chante au printemps ; Ainsi l'agneau bondit sur le naissant...
Page 50 - Il indiqua l'année suivante un concile général. La lettre de convocation marquait trois principales raisons de le tenir : le schisme des Grecs, le mauvais état de la Terre-Sainte et les vices et erreurs qui se multipliaient dans l'Eglise.
Page 291 - Il posséda du moins, pour charnier ses douleurs Les baisers de l'Amour et les chants des neuf sœurs. Lusus et le Chinois honorent sa mémoire. Le temps qui détruit tout, agrandira sa gloire. Moi qui chéris ses vers, qui pleurai ses malheurs, J'aimais à saluer ces bois inspirateurs; Je visitai cent fois cet humble et noble asyle.
Page 16 - L'instinct seul les éclaire ; et lorsque ces vapeurs D'où naissent tour à tour le froid et les chaleurs , Ou des vents inconstans lorsque l'humide haleine Change pour nous des cieux l'influence incertaine , Les êtres animés changent avec le temps : Ainsi, muet l'hiver, l'oiseau chante au printemps. Ainsi l'agneau bondit sur le naissant herbage , Et même le corbeau pousse un cri moins sauvage.
Page 479 - S'acampo de famasso, Pèr lampa la vinasso E cacha lou pan dur ! Lou soulèu que dardaio Fai trelusi li daio. Je n'ai qu'une paire de braies, et qui tombent en loques, mais nul n'est tel que moi pour marteler les faux ! Tu es brave comme un sou ! ... — Mes amis, bon courage, allons faucher, la faux sur le cou ! Je n'ai qu'une paire de braies, et qui tombent en loques, mais nul n'est tel que moi pour marteler les faux ! II A la nuit, de ce pré, il n'en restera guère, n'est-ce pas, fameux faucheurs...

Bibliographic information