Le Nil: Egypte et Nubie ...

Front Cover
Michel Lévy, 1860 - 313 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 53 - ... l'entouraient et lui ordonna de se rendre au Kaire sans délai et de prendre la place de la colonne défectueuse. Le pilier oscilla légèrement et reprit son immobilité. Omar, étonné, le poussa violemment avec la paume de sa main en réitérant son ordre ; le pilier trembla comme pris de vertige, tourna sur lui-même, mais n'obéit pas; Omar, furieux, le frappa de son courbach, en s'écriant cette fois : « Au nom de Dieu clément et miséricordieux, va ! — Pourquoi avais-tu oublié d'invoquer...
Page 297 - Cela fait peur; involontairement on pense à soi. Ses mains ratatinées enfoncent leurs ongles dans la chair ; le thorax est fendu ; on voit les poumons et la trachée-artère; lorsqu'on lui frappe sur le ventre, il résonne sourdement comme un tambour crevé. Certes, cet homme était plein de vie lorsqu'il a été pris par la mort; sans doute, il s'est perdu dans ces couloirs obscurs, sa lumière épuisée a fini par s'éteindre, il a en vain recherché sa route en poussant de grands cris que nul...
Page 64 - Escortés par des eunuques qui frappaient à grands coups de bâton ceux qui sortaient des rangs, ils poussaient tous des cris inarticulés, dont la rumeur éclatante et confuse montait vers moi comme une tempête. Quelques-uns d'entre eux s'étaient passé dans les muscles pectoraux ou dans les lèvres des broches de fer qu'ils avaient alourdies d'une orange à chaque bout. La broche et les oranges tremblotaient, à chaque mouvement, dans leur chair ensanglantée.
Page 54 - Je viens vers vous accompagné de signes du Seigneur ; je formerai de boue la figure d'un oiseau ; je soufflerai dessus, et par la permission de Dieu, l'oiseau sera vivant ; je guérirai l'aveugle de naissance et le lépreux ; je ressusciterai les morts par la permission de Dieu ; je vous dirai ce que vous aurez mangé et ce que vous aurez caché dans vos maisons.
Page 6 - ... parcourus, et de ne pas faire le récit des mœurs étranges auxquelles je me suis mêlé. Tu me faisais observer que le génie des littératures modernes est essentiellement voyageur, et que, chacun selon ses forces, parmi nos demi-dieux, avait essayé de dire à ses contemporains les pérégrinations qu'il avait accomplies. Byron, Chateaubriand, Lamartine ont été des pèlerins ; ils ont marché à travers le monde et ont chanté leurs routes. Victor Hugo a été le prédicateur de l'Orient...
Page 237 - J'avais appris que l'Égyptien Memnon, échauffé par les rayons du soleil, faisait entendre une voix sortie de la pierre thébaine. Ayant aperçu Adrien, le roi du monde, avant le lever du soleil, il lui dit bonjour comme il pouvait le faire ; mais lorsque le Titan, traversant les airs avec ses blancs coursiers, occupait la seconde mesure des heures...
Page 53 - ... qui l'entourent, il en est une dont le fût se distingue par une dépression assez sensible et par une veine qui semble avoir été cinglée après coup. Écoute son histoire, cher Théophile, et tourne-la en vers, comme disent les bonnes gens. « Le Khalife Omar était non seulement commandeur des croyants, mais il avait en outre une grande science de magicien.
Page 228 - Leur front casqué d'or ne regardait jamais la lerre; ils étaient muets et ne parlaient que par signes. Sur leurs tables de porphyre, ils mangeaient des oiseaux inconnus et des monstres péchés pour eux dans les profondeurs des océans indiens ; des concubines plus blanches que du lait, et vêtues comme des déesses, les attendaient sur des coussins de pourpre. Ils allaient précédés par des lions familiers; à la guerre ils montaient sur des licornes. Ils vivaient pendant mille ans et ne riaient...
Page 243 - Je souligne. droite. On redressa le pauvre squelette, on l'appuya de nouveau contre la muraille en ayant soin de le caler avec un bâton. Je l'ai dit dans un autre livre, la vue des momies égyptiennes suffirait seule à dégoûter des embaumements et autres empaillements conservateurs dont on afflige les morts, sous prétexte de les honorer. Il y aurait aussi cette question curieuse à résoudre : Jusqu'à quel point at-on le droit de retirer un corps de la circulation, et d'annuler ainsi avec préméditation...
Page 45 - Amantes avec leurs fustanelles, leurs vestes rouges, leurs armes passées à la ceinture et leur longue moustache retroussée; les Arabes du Sinaï couverts de haillons et ne quittant jamais leur cartouchière ornée de verroteries; des nègres du Sennaar dont le visage noir comme la nuit a une régularité caucasienne ; des...

Bibliographic information