Mémoires de la Société historique et archéologique de Pontoise et du Val-Dóise et du Vexin, Volumes 7-8

Front Cover
Includes list of members and list of publications of the society.
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 25 - Cela est vrai. — 11 ya cinquante ans. — Oui , cinquante ans passés. — Et dans ce long intervalle aucun nuage, pas même l'apparence d'une brouillerie. — C'est ce que j'ai toujours admiré.
Page 19 - Votre beauté, grande princesse, Porte les traits dont elle blesse, Jusques aux plus sauvages lieux : L'Afrique avec vous capitule , Et les conquêtes de vos yeux Vont plus loin que celles d'Hercule.
Page 24 - L'orgueil vous doit un changement bien doux. Jadis il passait pour un vice ; Depuis qu'il a le bonheur d'être à vous, On le prendrait pour la justice. La Paresse à M...
Page 27 - Voici un trait dont j'ai été témoin un jour que nous passions d'un salon dans une pièce voisine pour aller entendre la messe. M de Chabriant arrêta M. le prince de Conti pour lui demander ses ordres sur un braconnier qu'on venoit de prendre.
Page 14 - Item ^ ladite ordonnance fut publiée le darrain jour de juillet , l'an mil quatre cent vingt-huit. Item , le vendredi dixième jour de septembre , mil quatre cent vingt -huit, fut despendu du gibet de Paris ung nommé Sauvaige de Fromonville, à qui Pierre Baille fit tant de déplaisir , quant on le pendoit ; car il le frappa en l'eschelle moult cruellement, et si battit le bourrel d'un gros baston qu'il tenoit ; et estoit pour lors ledit Pierre receveur de Paris. Item, en cellui temps estoit toujours...
Page 22 - La crainte s'empare de lui ; il appelle un frotleur, qu'il prie de coucher dans sa chambre, sans lui dire pour quel motif; mais l'esprit, qui avait fait son tour, ne parait plus.
Page 64 - Meulan, que cette province a toujours été du parlement de Paris et du gouvernement de l'Ile-de-France, que c'est par une bizarrerie inconcevable, mais très préjudiciable à ses intérêts, que l'élection de Chaumont et Magny a été attachée à la généralité de Rouen, tandis que le surplus est de la généralité de Paris. Qu'aujourd'hui, que Votre Majesté, dans sa bienfaisance, vient de rendre à la Normandie ses anciens états, ladite élection de Magny et de Chaumont qui n'a jamais fait...
Page 27 - ... pour deux mois , et pendant ce temps monseigneur prendra secrètement soin de sa famille , qui est trèsnombreuse. Voilà l'ordre qu'il m'a donné tout bas en sortant de la messe. — Quoi ! repris-je , ce n'est point un premier mouvement de colère qui lui fait prononcer ces odieuses sentences ? — Non; c'est seulement une prétention ; il veut de temps en temps paraître redoutable et terrible.
Page 39 - ... Ipse sibi elogium. Terminons cette rapide étude sur l'instruction dans notre l'IsleAdam, en citant quelques lignes d'un rapport du savant Fourcroy, conseiller d'Etat , en mission en l'an ix ; il s'exprime ainsi sur l'enseignement sans Dieu donné à cette époque dans les écoles primaires : ° Les parents n'envoient pas leurs enfants chez les maîtres où l'on n'enseigne pas la religion ; ils l'exigent de ceux qu'ils payent pour les instruire. Défendre , d'ailleurs , aux maîtres d'écoles...

Bibliographic information