Page images
PDF
EPUB
[ocr errors]

« France en 1789, spécialement sous le rapport de l'origine << jusque vers le milieu du XVII. siècle; enfin au point de vue « de l'influence que ces institutions ont pu exercer sur la ci<< vilisation, le développement du commerce et les mœurs publiques de ces deux pays. »>

[ocr errors]

Mort de M. Cauvin, Inspecteur-divisionnaire de la Société française. Quand le vénérable M. Cauvin siégeait au milieu de nous, il y a quelques semaines, laborieux, exempt d'infirmités, avec toute la force du jeune âge, nous étions loin de prévoir qu'il nous serait prochainement enlevé; mais à 84 ans la mort frappe plus inopinément encore qu'à un autre âge, et pendant que l'Académie des Inscriptions choisissait M. Cauvin pour en faire un de ses correspondants, il expirait après une courte maladie.

M. Cauvin, dont la vie laborieuse fera l'objet d'un article complet dans l'Annuaire de l'Institut des provinces de France, avait été une des colonnes de la Société française près de 100 membres s'étaient, à son appel, fait inscrire sur la liste de la compagnie, dans le département de la Sarthe; il présidait les réunions de la Société, qui avaient lieu de six mois en six mois, au Mans, et toujours il savait donner de l'intérêt à ces séances académiques dont il était l'ame.

M. Cauvin était né à Caen : après de longs travaux dans l'enseignement universitaire, il se fixa au Mans pour s'y livrer complètement à l'étude; c'est là qu'il a composé les nombreux articles historiques qui ont pendant long-temps donné à l'Annuaire de la Sarthe une importance que bien peu d'ouvrages semblables ont acquise.

Il s'associa de cœur à l'idée qui avait guidé le fondateur du Congrès scientifique de France. A Caen, à Poitiers, à Douai, à Blois, il prit une part active aux travaux de cette grande assemblée : il refusa même une fois la présidence générale à laquelle on se proposait de l'appeler.

Nommé Secrétaire-Général de la 7. session; elle fut, grâce à ses efforts et à ceux de ses confrères (MM. Richelet et Anjubault), une des plus importantes et des mieux conduites.

L'Institut des provinces se constitua après cette session et choisit M. Cauvin pour directeur, fonction qu'il a remplie honorablement pendant 6 années. On sait comment après avoir composé son bel ouvrage sur la géographie du Maine, qui forme le 1er. volume de l'Institut, M. Cauvin fut couronné par l'Académie des Inscriptions et présenté en première ligne pour la correspondance son élection était assurée et aurait eu lieu à l'unanimité si sa mort n'avait été connue à Paris au moment où le scrutin allait s'ouvrir. L'élection fut renvoyée à quinzaine, mesure qui atteste le cas que faisait l'Académie de son candidat et la maturité avec laquelle elle voulait procéder pour en choisir un qui fût digne de le remplacer.

M. Cauvin, dans toutes les circonstances de sa vie, a pris pour guide des principes de conduite qui deviennent de plus en plus rares justice, franchise, fermeté. Avec de pareils sentiments la décentralisation littéraire devait être pour lui un principe; il s'associa à toutes les entreprises faites dans ce but; il seconda de son expérience et de sa coopération active tout ce qui tendait à donner plus de vie aux académies des départements.

La perte de M. Cauvin est immense et la province ne saurait assez la déplorer.

D. C.

TABLEAU

Des Inspecteurs nommés par le Conseil, aux termes du réglement de la Société (1).

[merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][merged small]

(1) Les majuscules distinguent les noms de MM. les inspecteurs divi

sionnaires.

[merged small][merged small][merged small][ocr errors][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small][merged small][merged small][ocr errors][merged small][ocr errors][merged small][merged small][merged small]

Le conseil permanent d'administration se compose des membres du Conseil général qui résident à Caen ou dans les villes voisines; ce conseil se réunit une fois par mois. Les travaux du conseil sont dirigés par le bureau composé ainsi qu'il suit Président, M. DE CAUMONT, directeur de la Société. Secrétaires, MM. l'abbé LE PETIT, curé du canton de Tilly; l'abbé VARIN, licencié ès-lettres, chapelain des Ursulines de Caen. Trésorier, M. GAUGAIN, secrétaire de l'évêché, Bayeux.

MEMBRES DU CONSEIL PERMANENT.

MM. DANIEL, recteur de l'Académie; P. A. Lair, conseiller de préfecture, BELLIVET, propriétaire; GUY, architecte de la ville de Caen; VEROLLES, architecte du Calvados; DE CAIX, propriétaire, à Quesnay; LAMBERT, conservateur de la bibliothèque de Bayeux; HARDEL, imprimeur; BORDEAUX, docteur en droit ; DOUIN, sculpteur; BOUET, peintre; DE LA CHOUQUAIS, président à la Cour royale; Vte. DE BANVILLE, propriétaire; AUBERT, id.; LÉCHAUDÉ D'ANISY,

id.

« PreviousContinue »