Bulletin monumental: publié sous les auspices de la Société française d'archéologie...

Front Cover
Société française d'archéologie, Musée des monuments français, 1845
1 Review
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 289 - Je veux que lu en voie mourir d'autres avant toi. » 11 alla trouver le gouverneur et il lui demanda deux hommes condamnés à mort qui lui furent accordés. Il leur donna du poison , en présence de tout le peuple , et aussitôt qu'ils l'eurent bu, ils tombèrent morts.
Page 168 - Je suis la vi« gne véritable ; mon « père est le vigneron. Il « retranchera toutes les « branches qui ne portent « point de fruit en moi , et « il taillera toutes celles « qui porteront du fruit « afin qu'elles en portent
Page 83 - Hercule le cherche , parvient à le découvrir , et , le saisissant d'un bras vigoureux , il le précipite dans une caverne , où le peuple a la satisfaction inexprimable de le voir déchirer par des lions et des tigres affamés qui attendent leur proie. Ces travaux accomplis , le demi-dieu s'élance sur un taureau qui l'emporte dans les Cienx , aux applaudissements de la foule émerveillée (2).
Page 85 - ... récompense de celui qui n'a peut-être d'autre mérite que de posséder quelques sesterces de plus que ses concitoyens. Les moyens d'exécution des différents jeux que nous venons de décrire , étaient organisés de manière à ce que leur effet fût instantané ' . Dion raconte que Néron les réunit tous en un seul jour. Ils débutèrent par une chasse; après que les animaux eurent été tués , il fit spontanément introduire les eaux pour représenter un combat naval , après lequel ,...
Page 159 - Vous êtes persuadé que les sauvages d'Amérique charment les serpents. Je le crois bien, monsieur; les Juifs les charmaient aussi. Vous trouverez dans le psaume 57 le serpent, l'aspic sourd qui se bouche les oreilles pour ne" pas entendre la voix de l'enchanteur.
Page 438 - Ainsi la même justice qui l'oblige à punir le monde pour le défaut de la charité, l'oblige aussi à marquer le défaut de la charité dans son effet le plus sensible, qui est la charité envers les frères.
Page 85 - Doit on s'étonner maintenant que des spectacles si variés, si féconds en sensations différentes , eussent tant de charmes pour les peuples de l'antiquité? Et saint Augustin n'est-il pas fondé à dire que (2) si de pareils jeux excitaient l'admiration de ceux qui y assistaient , ils seraient regardés comme fabuleux par les peuples à venir...
Page 81 - Des malheureux , jouant le triste rôle d'Icare , s'élèveront jusqu'à la tente où l'empereur , sous l'image d'Apollon , détachera leurs ailes pour les précipiter dans les flots , si le hasard favorise leur chute , ou dans les griffes de l'ours affamé qui attend la victime pour la dévorer, si le destin a résolu sa perte 3.
Page 131 - ... eux-mêmes. Il lui semble presque puéril d'attacher , en pareille matière , quelque importance aux analogies et aux différences , comme si , en quelque matière que ce soit , la science humaine pouvait reposer sur autre chose. Si M.
Page 137 - XIII*. , c'est-à-dire deux siècles à peine après sa construction primitive , sans que sa ruine ait été causée par une guerre ou par un incendie dont on garde le souvenir , c'est encore là , qu'on nous permette de le dire , un oubli complet de ce qui se passait tous les jours au moyen-âge ; c'est s'étonner d'une chose toute simple et tout ordinaire. Sans parler des innombrables églises que nous voyons reconstruire à partir de l'an 1000, bien que souvent elles n'eussent pas un siècle d'existence...

Bibliographic information