Congrès archéologique de France, Volume 74

Front Cover
Société française d'archéologie, Musée des monuments français, 1908
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 288 - ... à notre confrère Mgr Duchesne, au RP Delattre et à MM. Audollent et Paul Fournier. « Ce n'est pas à dire que nous ne soyons pas prophètes en notre pays. Ce sont des Français qui ont convié les savants de tous pays à rendre hommage au doyen de nos membres résidants, M. le marquis Melchior de Vogué, membre de l'Académie française et de l'Académie des inscriptions et belles-lettres, ancien ambassadeur, et à lui dédier, comme au « grand maître de l'archéologie orien« tale et de...
Page 31 - ... constructeurs qui croyaient avoir paré à l'écartement des grandes voûtes d'arêtes, non-seulement par l'établissement des contre-forts extérieurs, mais bien plus sûrement encore par la pose de tirants en fer qui venaient s'accrocher au-dessus des chapiteaux, à la naissance des arcs-doubleaux, à de forts gonds chevillés sur des longrines en bois placées en long dans l'épaisseur des murs (voy. CHAINAGE, CONSTRUCTION, TIRANT). Ces tirants qui remplissaient la fonction d'une corde à...
Page v - Revisés le 12 mai 1870, les statuts ont été soumis au Conseil d'État et approuvés par lui, dans la séance du 6 août 1870. Un décret du président du Conseil, chef du pouvoir exécutif, en date du 14 août 1871, a reconnu la Société comme Établissement d'utilité publique.
Page 34 - ... solide, ce qui augmente encore l'impression désagréable qu'elle produit. Souvent dans les édifices gothiques on voit réunie à une prodigieuse hardiesse l'apparence de la solidité, et c'est la perfection. Ici, tout au contraire, la base du fronton est à jour et le haut est plein, ce qui me semble un contresens, du même genre qu'une pyramide placée sur sa pointe. On craint que l'équilibre naturel ne se rétablisse par un changement du centre de gravité, c'est-à-dire que le portail ne...
Page 259 - SCIENTIFIQUE 1. Présenter un travail d'ensemble, par ordre de matières, sur les principaux travaux archéologiques publiés par les Sociétés savantes et les particuliers, dans l'Yonne, au xix
Page 293 - ... Lebeuf, pour faire l'histoire de la cité. Aujourd'hui les monuments recueillis sont nombreux ; près de trois cents fragments gallo-romains forment un riche musée lapidaire. Ce serait même, dit-on, un des plus beaux de la France, si le local, qui l'abrite, était digne de son importance. En 1845, M. Lallier, dans ses Recherches sur les murailles gallo-romaines de la ville de Sens (3), décrivait 8 fragments de bas- reliefs sans destination connue, 10 monuments funéraires plus ou moins entiers,...
Page 365 - B. -Lettres, dans les séances du 30 juillet et des 6 et 13 août 1897, sur les tombeaux de David et des rois de Juda, et le tunnel-aqueduc de Siloé.
Page 172 - ... nettement leurs transformations successives. On peut dire seulement que la petite salle qui précède le tombeau du Saint est la partie la plus ancienne et doit remonter au commencement du vi* siècle. On y voit, utilisés comme supports, des fragments de colonnes romaines, qui sont peut-être celles que Conrad, au dire du moine Héric, envoya chercher jusqu'à Arles et Marseille, parmi les débris des temples païens démolis. Au sortir de l'église les congressistes purent voir les vestiges...
Page 28 - Pour le chroniqueur, qui écrivait avant la reconstruction du chœur gothique, l'ère des grands travaux était donc close en 1138. Bref, s'il est impossible de fixer des dates d'une précision absolue, on sera très près de la vérité en disant que la nef, commencée dans les dernières années du xi* siècle, était terminée vers 1110 et que le narthex fut élevé entre les années 1120 et 1135 »(1). Après avoir retracé...
Page xi - Conseil confère aussi le titre de membre étranger aux archéologues qui se sont distingués par leurs travaux. Les membres étrangers ne sont astreints au paiement d'aucune cotisation, mais les publications de la Société ne leur sont adressées que lorsqu'ils en font...

Bibliographic information