Revue historique, Volume 131

Front Cover
Librairie G. Bailleère, 1919
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 285 - Dans tout pays où les droits du peuple ne sont pas de vains titres consignés fastueusement dans une simple déclaration, le pillage de quelques magasins, à la porte desquels on pendrait les accapareurs, mettrait fin aux malversations.
Page 275 - Paris, nous qui vous parlons, au nom du salut de 84 départements, nous sommes loin de perdre confiance dans vos lumières. Non, une bonne loi n'est pas impossible ; nous venons vous la proposer, et sans doute vous vous empresserez de la consacrer.
Page 285 - Je connais une autre mesure qui irait bien plus sûrement au but: ce serait que les citoyens favorisés de la fortune s'associassent pour faire venir de l'étranger les denrées de première nécessité, les donner à prix coûtant, et faire tomber de la sorte celui auquel elles sont portées aujourd'hui, jusqu'à ce qu'il fût ramené à une juste balance; mais l'exécution de ce plan suppose des vertus introuvables dans un pays où les fripons dominent et ne jouent le civisme que pour mieux tromper...
Page 277 - Le pain est cher, dit-on ; la cause en est au Temple ; eh bien ! un jour on dira de même : le pain est cher, la cause en est dans la Convention nationale. > Ce temps est venu , citoyens ; ne l'oubliez pas , et voyez que c'est avec les subsistances qu'on voudrait égorger la liberté publique. Citoyens , je ne sais presque plus où nous en sommes , ni où l'on nous conduit : car lorsque dans nos comités même...
Page 276 - Les mesures qu'on vient de vous proposer à la barre pour rétablir l'abondance sont si excessives , si étranges , si subversives de tout bon ordre; elles tendent si évidemment à détruire la libre circulation des grains, et à exciter des troubles dans la République , que je m'étonne qu'elles soient sorties de la bouche d'hommes qui se prétendent des êtres raisonnables et des citoyens libres, amis de la justice et de la paix. Les pétitionnaires qui se présentent à votre barre se disent...

Bibliographic information