La France protestante: ou, Vies des protestants français qui se sont fait un nom dans l'histoire depuis les premiers temps de la réformation jusqu'à la reconnaissance du principe de la liberté des cultes par l'Assemblée nationale; ouvrage précéde d'une notice historique sur le protestantisme en France, suivi de pièces justificatives, et rédigé sur des documents en grand partie inédits, Volume 2

Front Cover
Genève, 1847
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 207 - CÉRÉMONIES ET COUTUMES RELIGIEUSES DE TOUS LES PEUPLES du monde représentées par des figures dessinées de la main de Bernard Picart, avec une explication historique et quelques dissertations curieuses.
Page 355 - En entrant dans l'assemblée, chaque membre plein de défiance observait ses démarches et ses paroles dans la crainte qu'on ne lui en fît un crime. En effet rien n'était indifférent , la place où l'on s'asseyait, un geste, un regard, un murmure, un sourire. Le sommet de la montagne , passant pour le plus haut degré du républicanisme , tout y refluait , le côté droit était désert depuis que la gironde en avait été arrachée ; ceux qui...
Page 119 - Adrets était alors fort vieux, mais d'une vieillesse encore forte et vigoureuse, d'un regard farouche, le nez aquilin, le visage maigre, décharné, et marqué de taches de couleur de sang noir, tel que l'on nous dépeint Sylla ; du reste, il avait l'air d'un véritable homme de guerre.
Page 80 - D'un côté, grand philosophe, sachant démêler le vrai d'avec le faux, voir l'enchaînure d'un principe et suivre une conséquence; d'un autre côté, grand sophiste, prenant à tâche de confondre le faux avec le vrai, de tordre un principe, de renverser une conséquence. D'un côté, plein d'érudition et de...
Page 265 - Cène nous présente, donne et exhibe véritablement la substance de son corps et de son sang par l'opération...
Page 79 - Uird, sa double apostasie, et la honte accompagnée de remords dont elle l'accabla, lui inspira une aversion profonde pour cette légèreté avec laquelle les hommes, en général, se rendent à ce qui leur présente le masque de la vérité ; et sans doute il a sacrifié outre mesure à une disposition dont il s'accuse dans une lettre datée du 3 avril 1675, « à la honte de paraître inconstant; » le meilleur moyen de ne se jamais mettre en contradiction avec soi-même, c'est de ne jamais rien...
Page 265 - Esprit, et que nous recevons et mangeons sacramentellement, spirituellement et par foy ce propre corps qui est mort pour nous, pour estre os de ses os et chair de sa chair, afin d'en estre vivifiés et en percevoir tout ce qui est requis à nostre salut.
Page 80 - D'un côté, attaquant les plus grands hommes, ouvrant un vaste champ à leurs travaux, les conduisant par des routes difficiles et par des sentiers rabotcux,et sinon les surmontant, du moins leur donnant toujours de la peine à vaincre ; d'un autre côté, s'aidant des plus petits esprits, leur prodiguant son encens, et salissant ses écrits de ces noms que des bouches doctes n'avaient jamais prononcés.
Page 118 - ... autre police que les militaires; que la modestie n'est pas bonne pour abattre l'orgueil des ennemis qui n'en ont point} qu'il est mal de combattre des lions avec des moutons : cela...
Page 86 - Discours au vray de tout ce qui s'est faict et passé pour l'entière négociation de l'élection du Roy de Polongne, divisé en trois livres. Paris, JVicolas Chesneau, /373,in-8°. — Ibid., id., 1574, in-8".

Bibliographic information