Essai sur l'administration des provinces sénatoriales sous l'Empire romain

Front Cover
A. Fontemoing, 1898 - 364 pages
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 149 - ... entreprendre des constructions considérables. Le plus ancien curateur que les inscriptions nous fassent connaître appartient au règne de Trajan... A partir du règne d'Hadrien, ces fonctions furent souvent confiées à des sénateurs qui étaient presque toujours choisis parmi les anciens préteurs... Après le règne de Marc-Aurèle, la plupart des curateurs furent pris parmi les chevaliers romains ; et enfin, à partir de Constantin, ces fonctions ne furent plus confiées qu'à des citoyens...
Page 2 - Grâce à l'heureuse paix dont nous jouissons, une foule de navigateurs parcourent l'étendue des mers, même l'Océan occidental, et trouvent l'hospitalité sur tous les rivages
Page 168 - Cholulain, et à d'autres faits cités dans le cours de cet ouvrage, il est impossible de ne pas être frappé de l'analogie qui existe entre les souvenirs antiques des peuples de l'Asie et de ceux du nouveau continent.
Page 196 - Fallu de Lessert, Les assemblées provinciales et le culte provincial dans l'Afrique romaine dans Bulletin trimestriel des antiquités africaines, 3° année, fasc.
Page 257 - Silanus, proconsul d'Afrique, sept ans en fonction. du sénat et pour laisser dans l'ombre ceux de l'empereur, pour donner aux uns le pouvoir sans les honneurs, aux autres la représentation et l'éclat qui consolent et satisfont les ambitions caduques. Mais c'est ainsi que les révolutions passent sans irriter une opposition qui les brise ou les fait chanceler dans le sang.
Page 234 - Post illa quae(cumque} ad instruendam provinciam adtinerent, guo facilius a me tanta negotia per amicorum copias obirentur, sedulo praeparavi. Propinquos et amicos meos, quorum fidem et integritatem cognoveram, domo accivi. Alexandriam ad familiares meos scripsi, ut Athenas festinarent ibique me opperirentur, iisque Graecarum epistularum curam doctissimis vins detuli.
Page 284 - C'est ce qui résulte également de l'attribution des vexilla aux troupes de cavalerie; voir Cagnat, article Equites, dans le Dictionnaire des antiquités grecques et romaines de Daremberg et Saglio, p.
Page 364 - L'Administration romaine, par J. Marquardt, traduite de l'allemand avec l'autorisation de l'auteur et de l'éditeur allemands, par MM.
Page 295 - César et d'Antoriin les en avait remis en possession. Les Messéniens. au contraire, faisaient valoir un ancien partage du Péloponnèse entre les descendants d'Hercule. Selon eux, le champ de Denthélie, où se trouve ce temple, était échu à leur roi et d'antiques inscriptions gravées sur la pierre et sur l'airain attestaient encore ce fait ». Tel était le conflit. Comment s'y prit-on pour le résoudre ? Le peuple de Milet fut choisi comme arbitre; il rendit une sentence (4) laquelle fut...

Bibliographic information