Louis XIV: sa cour et le régent

Front Cover
Janet et Cotelle, 1819
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Selected pages

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 317 - Ils s'étoient retirés tous deux dans l'appartement du duc du Maine. Mais s'ils avoient eu la fermeté de demeurer pendant le lit de justice, et de représenter avec force le tort qui leur étoit fait, surtout au duc du Maine, en lui...
Page 331 - Louis-le-Grand pour la conserver dans toute sa pureté : "il semble que le premier soin du duc d'Orléans ait été de se faire honneur de l'irréligion. Cette irréligion l'a plongé dans des excès de licence dont les siècles les plus corrompus n'ont poipt eu d'exemple, et qui, en lui attirant le mépris et l'indignation des.
Page 222 - J'en souffrirai moins dans l'autre monde. Mais suspendons mes douleurs sur les malheurs domestiques, et voyons ce qui peut se faire pour prévenir ceux du royaume.
Page 330 - dans laquelle on a reconnu le pouvoir de décerner la régence, à qui on « s'est adressé pour la recevoir, avec laquelle on a stipulé en la recevant de « ses mains, à laquelle on a promis publiquement et avec serment que l'on « ne voulait être maître que des seules grâces, et que la résolution des « affaires serait prise à la pluralité des voix dans le conseil de régence, non...
Page 197 - Dauphine ressembloit à monsieur son père, et qu'elle étoit, dès l'âge de onze ans qu'elle vint en France, aussi fine et aussi politique que lui, affectant pour le Roi et madame de Maintenon une tendresse qu'elle n'avoit pas. Pour moi, qui ai eu l'honneur de la voir de près, j'en juge autrement; et je l'ai vue pleurer de si bonne foi sur le grand âge de ces deux personnes, qu'elle croyoit avec raison devoir mourir devant elle, que je ne puis douter de sa tendresse pour le Roi...
Page 223 - Pour moi, je sais que des armées aussi considérables ne sont jamais assez défaites pour que la plus grande partie de la mienne ne pût se retirer sur la Somme. Je connais cette rivière ; elle est très difficile à passer ; il ya des places qu'on peut rendre bonnes.
Page 328 - Madame la duchesse du Maine, qui n'en avait pas la moindre envie, dit : « Oui, cela est fort plaisant. Oh ! cela est à faire mourir de rire , reprit-il. Figurez-vous ces gens qui croyaient leur affaire bien secrète; en voilà un qui dit plus qu'on ne lui en demande, et nomme chacun par son nom.
Page 278 - Nous sommes très-persuadés, ,• lui disait-il, que vous désirez la vie du roi comme nous la désirons tous « tant que nous sommes; mais il n'ya personne qui puisse s'étonner que « vous portiez vos vues plus loin.
Page 279 - Suède, et à rechercher votre alliance ; » l'Angleterre, au moins en partie, est disposée » à recevoir son roi légitime. Suivons ces vues » que la gloire de la nation et la proximité du » sang vous inspirent , plutôt que celles qui à la » fin vous mèneront à faire la guerre au roi » d'Espagne. » Le Régent me regarda fixement, et me dit : « Vous allez au grand. — Mes pre» mières vues, lui répondis -je, iront toujours » au grand ; et je ne reviens au médiocre que » lorsque...
Page 219 - Ses aumônes, ses visites épiscopales réitérées plusieurs fois l'année , et qui lui firent connaître par lui-même à fond toutes les parties de son diocèse, la sagesse et la douceur de son gouvernement, ses prédications fréquentes dans la ville et dans les villages , la facilité de son accès , son humanité avec les petits , sa politesse avec les autres , ses grâces naturelles qui...

Bibliographic information