Revue des études juives, Volume 41

Front Cover
1900
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 144 - ... très générale, presque universelle, qui est une conséquence du totémisme et que le christianisme romain a perpétuée jusqu'à nos jours. Ce sont ces repas exceptionnels, d'un caractère païen très marqué, que le législateur condamne et que condamnera non moins sévèrement le Prophète*. Pour en détourner les Hébreux, il faut que la défense de manger l'interdit soit absolue, sans réserves, accompagnée de menaces terribles. Ainsi s'explique une des particularités de la législation...
Page 97 - ... marchands et ménagers de tous états qui sont à présent , et seront ci-après demeurans en nosdites ville et cité de Franchise, avons donné et octroyé , et par la teneur de ces présentes , de notre propre mouvement , certaine science , grace espéciale , pleine puissance et notre autorité royale, donnons et octroyons les priviléges, prérogatives , autorités , prééminences , droits , franchises et libertés qui s'en suivent. « Premièrement , etc. Cet article et les...
Page 144 - ... il est faux de dire que les clans hébreux, du temps de l'Exode ou du temps des Juges, ont mis en commun leurs totems; il y avait déjà des siècles que ces divers clans s'abstenaient, par tradition, de tels animaux et se nourrissaient de tels autres. Bien entendu, le totémisme est au fond de ces usages, mais ni plus ni moins que de notre répugnance actuelle à manger du chien.
Page 144 - Smith — les animaux sacrés, dont les païens s'abstenaient d'ordinaire, étaient, de loin en loin, mangés rituellement, c'est-à-dire qu'ils faisaient les frais d'un repas de communion, conception très générale, presque universelle, qui est une conséquence du totémisme et que le christianisme romain a perpétuée jusqu'à nos jours. Ce sont ces repas exceptionnels, d'un caractère païen très marqué, que le législateur condamne et que condamnera non moins sévèrement le Prophète*.
Page 144 - Caïn cultive la terre en même temps qu'Abel élève des moutons*. Donc, il est faux de dire que les clans hébreux, du temps de l'Exode ou du temps des Juges, ont mis en commun leurs totems; il y avait déjà des siècles que ces divers clans s'abstenaient, par tradition, de tels animaux et se nourrissaient de tels autres.
Page 13 - Wezel, a clos la fête, dont le souvenir ne s'effacera jamais de la mémoire de ceux qui ont eu le bonheur d'y assister. Le refrain decette pièce, répété spontanément par tout l'auditoire, résume les sentiments qui remplissoient tou» les coeurs : Triomf ! na lyden bomt verblyden, Eens brengt ons God naer Vlaenderen wcèr.
Page 143 - D'une part, elle codifie des interdictions déjà anciennes en créant des catégories d'animaux défendus ; c'est un procédé analogue à celui des premiers grammairiens, qui ont formulé les règles du langage avec les exceptions qu'elles comportent, mai« n'ont créé ni les règles ni les exceptions, qui sont l'œuvre de l'usage.
Page 142 - ... connaître la législation écrite des Juifs, il est parfois légitime de recourir aux auteurs classiques pour être informés de leurs usages; c'est une source que l'on aurait tort de dédaigner. Ce simple rappel de faits suffit pour prouver, à la réflexion, que les idées de pureté et...
Page 144 - Tétât totémistique est bien plus ancien que la plus ancienne civilisation hébraïque dont nous ayons connaissance. Dès l'époque où la tradition place Abraham, la religion en était aux teraphim, c'est-à-dire aux fétiches individuels, qui, historiquement et logiquement, marquent une phase de beaucoup postérieure à la an du totémisme strict.

Bibliographic information