Mémoires sur la vie publique et privée de Claude Pellot, conseiller, maitre des requêtes, intendant et premier président du Parlement de Normandie (1619-1683): d'après de nombreux documents inédits, notamment sa correspondance avec Colbert et le chancilier Séguier, Volume 1

Front Cover
H. Champion, 1881
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Contents

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 172 - ... je fus réduite avec ses autres amis à le plaindre , et à souhaiter qu'il pût heureusement sortir de cette aventure , sans pourtant deviner de quelle manière il pourroit se sauver de ce péril. Il parut donc devant la Reine; et, à la vérité, il y parut avec une contenance fort tranquille. Comme elle le vit, elle lui dit que, l'ayant toujours cru plus affectionné à son service que beaucoup d'autres , elle l'avoit jugé aussi plus capable de lui obéir ; que c'étoit pour cela qu'elle...
Page 268 - Au reste, j'ai déjà commencé à goûter le plaisir qu'il ya de travailler soi-même aux finances, ayant, dans le peu d'application que j'y ai donné cette après-dînée, remarqué des choses importantes, dans lesquelles je ne voyais goutte, et l'on ne doit pas douter que je ne continue.
Page 328 - ... car tel est nostre plaisir, et afin que ce soit chose ferme et stable à toujours, nous avons fait mettre nostre scel à ces dites présentes.
Page 237 - Je vous avoue que je brûle d'envie de voir notre famille s'élever par les voies d'honneur et de vertu, et que tout le monde demeure d'accord que la fortune que nous avons nous est due. Nous sommes quatre frères : les trois autres sont en assez bon chemin de parvenir, ainsi que je vous souhaite, et je fais encore plus de fondement sur vous.
Page 128 - Les maîtres des requêtes ressemblent aux désirs du cœur humain, ils aspirent à n'être plus ; cest un état qu'on n'embrasse que pour le quitter; un corps où l'on n'entre que pour en sortir ; et quiconque, y vieillit se sent tous les jours dépérir et tomber dans l'oubli...
Page 531 - Cazaux ne rendît pas cette fille à son père, il se servît des voies canoniques dont l'Église se sert contre les adultères publics. « M. de Cazaux, après avoir entendu patiemment et paisiblement M. de Lescar, se leva en pied, et, après l'avoir remercié des égards qu'il...
Page 6 - ... en état de donner de la jalousie aux plus parfaites , elles alloient de concert lui dire qu'elle avoit mauvais visage. Sur quoi, sans consulter son miroir, elle s'en alloit tout effrayée d'elle-même se cacher ; et que par cet artifice souvent elles avoient évité la honte de n'être pas les plus belles.
Page 68 - Voyer d'Argenson qui se trouve de ce nombre nous estant en particulière recommandation... nous avons bien voulu vous faire cette lettre par laquelle nous vous mandons et ordonnons très expressément...
Page 433 - Fontaine-Chinon, archer des gardes du Roy en la prévosté de son hostel et grande prévosté de France, auquel nous donnons, pour ce, mandat spécial.
Page 148 - Louis , par la grâce de Dieu , roy de France et de Navarre , à notre amé et féal conseiller en nos conseils...

Bibliographic information