Bulletin de la Société historique et archéologique de l'Orne, Volume 42

Front Cover
1923
0 Reviews
Reviews aren't verified, but Google checks for and removes fake content when it's identified
 

What people are saying - Write a review

We haven't found any reviews in the usual places.

Other editions - View all

Common terms and phrases

Popular passages

Page 95 - Belle dame, dit-il à sa femme en l'apercevant, seriez bonne à aller chercher la mort, car vous êtes bien longue en vos besoignes.
Page 238 - Recherches sur l'origine et le premier usage des registres, des signatures, des réclames et des chiffres de pages dans les livres imprimés, Liège, 1782, in-8°, et Nouvelles observations sur les signatures, in-8°.
Page 153 - Les rêves dont je meurs, des fleurs en ont poussé. 0 pauvres hommes, dans votre val de misères, Ces irréelles fleurs d'en haut sont nécessaires, Autant, et plus encor, certes, à votre bien, Que la réalité du pain quotidien. Et vous la méprisez pourtant, cette ambroisie : Beau, vrai, grand, idéal, justice, poésie! De ces splendides fleurs, chacun sarcle son champ.
Page xxx - Société d'histoire ecclésiastique et d'archéologie religieuse des diocèses de Valence, Gap, Grenoble et Viviers (Romans).
Page xxix - SARTHE. — Société historique et archéologique du Maine, Le Mans. — Société d'agriculture, sciences et arts de la Sarthe, Le Mans. SAVOIE. — Académie des sciences, belles-lettres et arts de Savoie, Chambéry.
Page 96 - Toutes les nuits, elle revient errer autour du manoir seigneurial en poussant de longs gémissements et criant de temps en temps : " La mort ! ... La mort ! ...". Deux circonstances paraissent avoir donné lieu à cette tradition fabuleuse : la première est la victoire que remporta Robert d'Argouges sur un Allemand...
Page 153 - Ces irréelles fleurs d'en haut sont nécessaires, Autant, et plus encor, certes, à votre bien, Que la réalité du pain quotidien. Et vous la méprisez, pourtant, cette ambroisie ; Beau, vrai, grand, idéal, justice, poésie! De ces splendides fleurs, chacun sarcle son champ. Cest pourquoi, dans ce monde imbécile et méchant, II est bon que parfois un geste de démence Vienne en renouveler l'immortelle semence. Vous insultez ce fou. Vous lui crachez au front. Qu'importé ! Il a semé. Les fleurs...
Page 99 - Pré'i.ontré; il en écrivit au chapitre général , et il ya lieu de présumer que cette remontrance ne fut pas inutile. En 1288, le général Guillaume demanda et obtint du pape Nicolas IV la permission de manger de la viande pour les religieux de son ordre qui seroient en voyage ; preuve que l'abstinence étoit pratiquée dans les maisons.
Page 153 - Ce n'est donc pas en vain qu'ici-bas j'ai passé. Les rêves dont je meurs, des fleurs en ont poussé. 0 pauvres hommes, dans votre val de misères, Ces irréelles fleurs d'en haut sont nécessaires, Autant, et plus encor, certes, à votre bien, Que la réalité du pain quotidien. Et vous la méprisez, pourtant, cette ambroisie ; Beau, vrai, grand, idéal, justice, poésie! De ces splendides fleurs...
Page 83 - Que le méchant laisse sa voie, et l'homme injuste ses pensées , et qu'il retourne à l'Eternel, 'et il aura pitié de lui, et à notre Dieu, car il pardonne abondamment.

Bibliographic information